VOS ENJEUX … NOS SOLUTIONS

One Biosciences : les technologies Single Cell au service des patients

SOLUTION | BIG DATA | épisode #3 | par Solenne Denis de La Gazette du Laboratoire | 20 Juillet 2021

Depuis cinq ans, l’Institut Curie mène une stratégie ambitieuse en faveur de la valorisation de la recherche et des partenariats industriels. Illustration emblématique des start-up issues de son programme d’incubation, la société One Biosciences entend devenir un leader de la médecine de précision pour des maladies complexes, grâce à la puissance des technologies d’analyse en cellule unique…

Technologies Single-Cell et data pour découvrir de nouveaux biomarqueurs

Encadrée depuis deux ans par le programme d'incubation de l'Institut Curie, la start-up One Biosciences est née il y a un an des travaux du Dr Céline VALLOT, experte en épigénétique et analyse de données multi-omiques, directrice de l'équipe « Dynamique des Altérations Epigénétiques dans le Cancer » [UMR3244 – Institut Curie, CNRS, Sorbonne Université/ Département transrationnel].

L’équipe du Dr VALLOT étudie les mécanismes épigénétiques dans le cancer du sein, à la frontière entre recherche fondamentale et appliquée, en combinant la biologie du cancer à des technologies d’analyse en cellule unique et de data science. Elle a récemment codéveloppé des outils d’analyse de l'épigénome en cellule unique, et révélé l’hétérogénéité épigénomique des tumeurs du sein, en lien avec la résistance au traitement.

Auteure de plusieurs publications scientifiques et cofondatrice de la plateforme d'analyse en cellule unique de l'Institut Curie, Céline VALLOT a créé One BioSciences en juillet 2020, en collaboration avec Home Biosciences, premier « venture builder » dédié aux biotechnologies en Europe. Magali RICHARD, cofondatrice de Home Biosciences, a pris la direction générale de la start-up.

La jeune entreprise est pionnière dans la conception de nouvelles approches thérapeutiques basées sur la puissance des technologies d’analyse en cellule unique (« Single-Cell ») ; elle entend devenir leader dans la médecine de précision pour un large éventail de maladies complexes, en particulier le cancer.

Vous avez dit « single cell » ? Concrètement, les technologies Single-Cell permettent, au moyen d’approches en microfluidique, de dissocier les échantillons de cellules et mesurer l’expression des gènes dans chacune d’elles, ouvrant ainsi des perspectives inédites pour la recherche fondamentale et les applications médicales. En dressant la carte d’identité des cellules et leur histoire, il devient en effet plus facile de comprendre, à chaque instant, leur évolution dans une tumeur ou la résistance aux thérapies…

« L’idée de One Biosciences est de mettre en synergie les études Single-Cell avec la puissance des datasciences pour découvrir in-fine de nouveaux biomarqueurs transcriptomiques et cibles thérapeutiques », explique Céline VALLOT. Associant des compétences technologiques, computationnelles, cliniques et biologiques, son équipe pluridisciplinaire s’attache à élucider les mécanismes impliqués dans les pathologies étudiées, grâce à une compréhension plus fine de l’hétérogénéité des systèmes biologiques et à la caractérisation de populations de cellules rares, permettant la cartographie cellulaire de ces maladies.

 

Une rencontre et un accompagnement sur mesure

Depuis leur rencontre sur les bancs de l’Ecole Polytechnique, Céline VALLOT et Magali RICHARD n’ont cessé de croiser leur parcours professionnel et de confronter leurs idées jusqu’à créer ensemble One Biosciences. Leur projet a pu se concrétiser grâce à l’accompagnement et au suivi, depuis novembre 2019, des équipes de la Direction de la Valorisation et des Partenariats Industriels de l’Institut Curie. « Ce que nous avons créé, c’est un nouveau type de biotech, hybride », explique Céline VALLOT. « Au cœur de One Biosciences, il y a les data et notre capacité à créer de la propriété intellectuelle à partir de l’analyse de données, c’est-à-dire des licences et du savoir-faire computationnel ».

 

La société One Biosciences est installée à Agoranov, incubateur biotech spécialisé en data, situé à proximité de l’Institut Curie. Elle bénéficie par ailleurs de l’accès à la plateforme d’analyse en cellule unique et de séquençage de premier plan de l’Institut, associé à son savoir-faire computationnel unique. Enfin, à l’image de son équipe de data scientists, elle souhaite compléter ses effectifs de talents de tous secteurs…

Un futur prometteur

One Biosciences a obtenu une licence mondiale auprès de l’Institut Curie, du CNRS et de Sorbonne Université pour l’utilisation de technologies et savoir-faire clés, ainsi qu’une licence exclusive pour des logiciels d’analyse en cellule unique dédiés, visant à analyser et interpréter ces big data. Une collaboration de recherche a également été conclue avec l’Institut Curie pour élargir les possibilités techniques de l’analyse en cellule unique, et renforcer les positions de leadership de la plateforme Single-cell de l’Institut et de One Biosciences.

Au cours des prochains mois, One Biosciences poursuivra ses développements technologiques et computationnels pour être en mesure d’étudier de larges cohortes de patients. La start-up entend ainsi concrétiser des collaborations de recherche avec des centres cliniques d’excellence dans l’objectif de construire un portefeuille de cibles potentielles, dans le domaine de l’oncologie et au-delà.

« Les approches en cellule unique constituent un changement de paradigme majeur, qui permet d’obtenir un niveau de précision sans précédent pour comprendre le vivant à une toute nouvelle échelle. Nous pouvons désormais nous attaquer à des problèmes dont nous ignorions auparavant l’origine et les mécanismes, afin d’explorer des solutions thérapeutiques nouvelles pour des maladies difficiles à traiter », conclut le Dr Céline VALLOT.